Tracé complet

L'idée de départ était de faire la partie Française de la voie du Puy à vélo (chemin de Compostelle) en suivant les petites routes (et pas le GR). Nous sommes partis de Saint Jean Pied de Port pour aller vers le Puy en Velay. Ce n'est pas le sens "normal" pour ce chemin, mais nous avons voulu gardé le plus dur pour la fin, et nous laisser la possibilité de poursuivre aileurs une fois arrivés au Puy en Velay. 

Au total nous avons parcouru plus de 1000kms (dont environ 750 kms sur la voie du Puy) et grimpé 8000m de dénivelés. 

Nous avons traversé les Pyrénées Atlantiques, un petit bout des Landes, le Gers (houla les collines), le Tarn et Garonne,  La Lozère, une petit bout de Cantal, l'Aveyron, et la Haute Loire. 

L'itinéraire entre Saint Jean Pied de Port et le Puy en Velay n'est pas une véloroute, donc aucune indication de direction pour les vélos, nous nous sommes reposés sur les cartes papiers et la carte a Gogole.  Les paysages sont très variés, pas mal de collines sur le Gers qui mettent les cuisses à rude épreuve. Longer le Lot entre Cahors et Saint Cirq Lapopie, puis Capdenac et Entraygues sur Truyère était un plaisir, et les rives du Célé entre Bouzies et Figeac vraiment magninifiques (dommage que nous nous soyons pris une averse ;o) ) . 

Monter sur le plateau de l'Aubrac avec des vélos chargés cyclo-camping a été un défi, et nous a rappelé pourquoi nous avions choisi de faire Compostelle à l'envers : garder le plus dur pour la fin.  Pas mal de souffrance, beaucoup de vent, et parfois la déception de redescendre de 600m de dénivelé en sachant très bien que le lendemain il faudra remonter ;o) , mais nous sommes toujours arrivés à nos étapes avec la banane malgré la fatigue. 

La décision de revenir sur le Lot était motivée par la météo sur le Puy (canicule, puis gros orages et vigilance orage) d'une part et la fatigue mais ausi l'envie de continuer à rouler : sortir du Puy en Velay soit par l'Ardéche (montées) soit le long de la Loire vers Monistrol sur Loire (pas facile non plus) nous a paru une mauvaise solution (on est pas fou non plus ;o) ).

Donc nous avons cherché à rejoindre Cahors (train + voiture de location) pour faire la véloroute de la vallée du Lot, et rejoindre Toulouse pour prendre un train et rentrer. Ce choix nous a permi un retour en douceur pour nos jambes. 

Voilà en gros les communes traversées tout le long de notre périple:  Saint Jean-PIed de Port, Saint Palais, Navarrenx, Lacq,  Arthez de Béarn,  Arzacq-Arraziguet, Aire sur l'Adour, Nogaro, Condom sur Baïse, Astaffort, Moissac, Castelnau-Montrarier, Cahors, Cabrerets, Figeac, Capdenac, Entraygues sur Truyère, Laguiole, Saint Urcize, Nasbisnals, Aumont-Aubrac, Saint Alban sur Limagnole,  Saugues, Monistrol d'Allier, Puy en Velay. Puis encore Cahors, Touzac, Villeneuve sur Lot, Aiguillon, Agen, Montech, et Toulouse.